La fonte, LA solution pour une cuisine saine

La fonte constitue le meilleur choix pour vos ustensiles de cuisine, c'est un matériau sain. Cuisiner dans des ustensiles en fonte serait même bon pour la santé !

Naturellement antiadhésive, la fonte ne nécessite aucun de ces revêtements antiadhésifs dangereux pour la santé.



Cuisiner sainement grâce à la fonte

Le saviez-vous ?

Plusieurs études démontrent que cuire des aliments dans des ustensiles en fonte peut vous aider à lutter contre des carences en fer.

Le fer est essentiel à notre organisme. C’est un composé indispensable de l’hémoglobine qui est nécessaire aux globules rouges pour transporter l’oxygène. Or, il est difficile de combler tous nos besoins en fer. De nombreuses personnes souffrent de carences en fer sans le savoir.

La pâleur du teint, une fatigue anormale, l’accélération du rythme cardiaque sont les premiers symptômes d’une carence en fer. Si la carence est importante, le risque d’anémie est réel. Il se traduit par une diminution des globules rouges dans le sang et peut provoquer à terme, des disfonctionnements cardiaques.

Lorsque nous cuisinons, il est inévitable que de nano particules se détachent de nos ustensiles et se mêlent aux aliments. Mieux vaut choisir avec soin ces ustensiles.

La fonte est un alliage de fer et de carbone. Contrairement à l’aluminium, le fer n’est pas dangereux pour la santé en cas d’ingestion. Au contraire !  Souvenez-vous de l’eau ferrugineuse, une eau riche en fer : excellent pour la santé. Il existe également des remèdes de grands-mères consistant à mettre un clou en fer dans un verre d’eau avant de le boire (le verre pas le clou).

Cuisiner dans des poêles et cocottes en fonte n’est donc pas seulement agréable, c’est bon pour la santé !

 

Les revêtements antiadhésifs, quels dangers pour la santé ?

Bonne nouvelle pour manger sainement et garder la ligne : la cuisson dans des ustensiles en fonte ne nécessite que très peu de matière grasse. La fonte est naturellement antiadhésive et ne nécessite aucun revêtement. Pas la peine de risquer sa santé avec des revêtements antiadhésifs dangereux et fragiles.

 

La plupart des revêtements antiadhésifs présentent un vrai danger de santé publique.

En effet, ces revêtements en émail ou en téflon s’abîment vite : rayés, ils peuvent s’effriter. Le risque d’intoxication par ingestion est donc bien réel. Par ailleurs, le téfloncommence à émettre des substances toxiques à partir de 230°C. Or, lors d’une utilisation normale, votre poêle atteint cette température au bout de3 à 4 minutes seulement.

Des études ont également démontré que l'acide perfluorooctanoïque (APFOou PFOA en anglais) employé dans la fabrication du téflon présente des risques cancérigènes et est un perturbateur endocrinien tout comme le bisphénol A. Le bisphénol A a d’ailleurs été interdit en France dans la fabrication des contenant alimentaires (octobre 2011).

L’Union Européenne a classé le PFOA comme « cancérigène » de classe 3 = possibilité d’effets irréversibles et « toxique pour la reproduction » de classe 2 = risque d’effet néfaste pour l’enfant durant la grossesse.

La dangerosité de ces composants étant pointée du doigt, certains fabricants garantissent leur revêtement en téflon sans PFOA. Mais puisqu’ils ne sont pas contraints de révéler la composition de leur alliage, on ne sait encore rien du matériau qui est employé à la place du PFOA. Prudence donc !

L’émail possède, il est vrai, de nombreuses qualités (facilité d’entretien, résistance aux hautes températures…). Mais il est actuellement très difficile de savoir si un ustensile recouvert d’émail est nocif ou non. L’émail peut contenir des traces de plomb, de cadium, de pigments de couleur…

 

Par ailleurs, l’émail est très sensible aux chocs thermiques, un brusque écart de température peut le fissurer. Avec le temps, l’émail perd ses propriétés antiadhésives.